The Blog

SANTA MARIA

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin

La dernière des 3 iles qui forment  le Port de la Madone est appelée Santa Maria dont la superficie est de 2km 2 avec un périmètre d’environ 10 km, presque plate avec son point culminant appelè Guardia del Turco à 49 mt de hauteur A’ la fois sa magnifique plage, Cala santa Maria, avec sa longueur de plus de 200mt  est la plus grande de l’archipel de La Maddalena. Santa Maria se distingue des autres car la moitié de son territoire est formé de granit, ainsi que des gneiss et des schistes.

Pas loin de la plage vers l’intérieur il y a l’étang Padule. Chaque année en avril et en mai il devient un passage important pour la faune avicole sur les grandes route migratoires entre les zones africaines et européennes. Autrefois le typique maquis méditerranéen lassait la place à quelques cultures. C’est probablement pour cette raison que l’île Santa Marie a été un des premiers endroits de l’archipel à être habité.

La premier l’île de l’archipel à être habité.

A l’intérieur de l’île il y a le seul témoignage évident de la présence humaine depuis le Moyen âge. Il s’agit des restes d’un ancien couvent du 1200 qui hébergeait des Bénédictins. En 1553 il fut détruit par le corsaire Dragut et les moines se réfugièrent à Bonifacio. L’existence et l’importance du couvent sont confirmées  soit par une bulle papale que par des documents historiques de la moitié du 1800. La seule structure religieuse qu’on nous trouve sur l’île aujourd’hui est la chapelle de Maria Assunta édifiée en 1954 comme souvenir de l’ancien couvent et où chaque mi-août on célèbre la Messe.

Le phare de Punta Filetto

A Punta Filetto sur la côte orientale il y a le phare qui date du 1913. Pendant plusieurs années il a été occupé par le gardien et sa famille. Aujourd’hui il est abandonné, mais sa lumière s’active grâce à un mécanisme automatique. En 1956, pour les gardiens des phares et les bergers des îles Razzoli et Santa Marie,  arriva le premier Maître d’école pour une école populaire. La classe était  dans une des salles du phare qui avait été avant destinée à entrepôt. Mais en 1969 on déclare le bâtiment inhabitable et il sera abandonné. Récemment le phare a été attribué à des particuliers pour sa restauration. Le projet prévoit quelques chambres, une aire de repos et des espaces à disposition de la communauté.

Les derniers habitants de l’île

L’île de Santa Maria était normalement habitée pendant de longues périodes. En effet derrière la plage nous y trouvons encore maintenant un groupe de maisons habitées pendant l’été. Près de la baie principale il y a celle qui est connue comme la maison de Maria Viggiani surnommée la Reine de Santa Maria. Elle était la fille d’un militaire stationné sur l’île et la femme d’un militaire engagé sur l’île de Spargi. La Reine semble avoir été la seule personne qui est née, a habité et est morte sur cette île.

Une des dernières personnes à habiter sur l’île a été le berger Pietro Sanna. Provenant de l’intérieur des terres sardes, il avait déménagé sur l’île avec sa famille et avait continué à faire sa profession de berger qu’il avait nécessairement rajouté celle de marin. Pendant plusieurs années Monsieur Pietro et sa femme ont été les seuls habitants de l’île.

Aujourd’hui sur l’île il y a La Casitta, un restaurant renommé un petit hôtel exclusif avec 4 chambres et une villa qui proposent des vacances de rêve.

la Muse de nombreux artistes

L’île Santa Marie a enchanté même de personnages célèbres

Dans la calme de l’île travaillait le scénariste Gianfranco Solinas que pendant sa carrière a collaboré avec Mario Monicelli, Roberto Rossellini, Joseph Losey, Costa Gravas et d’autres et qui a acquis une notoriété internationale avec le film La Bataille d’Algeri, Léon d’or au festival de Venise en 1966.

Ces endroits étaient bien aimés aussi par Gian Maria Volonté considéré un parmi les meilleurs acteurs de l’histoire du cinéma. Depuis 2003 à La Maddalena se déroule le rendez-vous annuel « La valigia dell’attore » dédié à une étude approfondie de son travail. En effet Volonté été très lié à l’île où il repose sous un arbre du cimetière de La Maddalena.

Le célèbre film « La vie est belle » a été écrit par Roberto Benigni quand il séjournait sur l’île Santa Maria. On  dit qu’il doit le succès de sa création, honorée de 3 Oscars, à l’inspiration qu’une beauté pareil réussissait à lui insuffler. Puisqu’il avait donc une dette avec cette muse inspiratrice il décida  de la remercier en achetant une maison face à cette mer qui lui a apporté autant de chance.

TICKET STANDARD
VIP TASTING

per una giornata da sogno

INSERISCI IL CODICE SCONTO
NEL TUO CARRELLO

EU45

valido solo per ticket ponte Standard

Call Now ButtonCHIAMA ORA