A Santo Stefano il y a de différentes zones militaires et d’autres soumises à la contrainte militaire, comme le fort Saint Giorgio ou la batterie antiaérienne de Punta Zucchero qui conserve des parties originales des postes construites entre la Première et la Seconde Guerre mondiale. Il y a en outre le dépôt des carburants de Punta Sassu et une partie de la marine militaire italienne.

1972 naît la base américaine

C’était ici qu’en 1972 pour répondre aux accords de l’OTAN de 1949 et ensuite à la décision du Président du Conseil de l‘époque Giulio Andreotti, qui a été accordé une zone à la Marine des Etats-Unis pour  y mettre un bateau militaire de service aux sous-marins à propulsion nucléaire.

Le 25 janvier 2008 les Américains quittent l’île

Après la fin de la guerre froide et beaucoup d’années de protestation contre la présence du bateau de service aux sous-marins pour de diverses accusations de pollution radioactive, qui pourtant n’ont jamais été confirmées par de relevés scientifiques, le 25 janvier 2008 la base américaine fut fermée et les Américains quittèrent l’île. Leur départ a quand même laissé un grand vide économique au niveau de l’emploi et de l’immobilier qui cherche, avec le tourisme, de retrouver son équilibre. Actuellement sur l’île il y a un grand réseau de tunnels creusés exprès pendant les décennies dans la pierre granitique comme cache militaires pour les munitions. 

Previous Place Umberto I