The Blog

BOUCHES DE BONIFACIO

Share on facebook
Share on whatsapp
Share on linkedin

Le bras de mer qui s’appelle Bouches de Bonifacio se trouve entre la Corse et la Sardaigne et présentent deux zones de renommée mondiale: le Parc National archipel de La Maddalena et la Réserve naturelle des Lavezzi. Si vous aimeriez visiter même cette réserve naturelle vous pouvez réserver l’excursion à bord d’un bateau moderne et rapide pour découvrir la côte méridionale de la Corse, la ville de Bonifacio et les îles Piana, Lavezzi et Cavallo. Pour plus de renseignements contactez notre billetterie, l’équipage de bord ou réservez en ligne sur le site www.corsicatour.it

« Le royaume du vent“.

Les îles que nous voyons aujourd’hui sont en réalité les parties les plus élevées des collines qui pendant la dernière période glaciaire ont été envahies par la mer. Jusqu’à il y a 10000 ans on pouvait passer à pied de la Sardaigne à la Corse. Le vieux chemin se trouve maintenant à 60 mètres de profondeur et il passait dans la zone que aujourd’hui nous montre les îles Spargi, Budelli et Lavezzi. La profondeur de la mer dans les Bouches de Bonifacio est irrégulière et parfois elle offre pas mal de difficultés aux navigateurs. Les Bouches de Bonifacio, appelées en Latin Fretum gallicum ou Taphros, sont connues pour les courants très forts qui suivent la direction du vent dominant. Ce n’est pas par hasard que ce lieu est appelé aussi « le royaume du vent“. La navigation devient difficile surtout avec le vent du nord ouest, le mistral qui, quand il rejoint les vitesses les plus élevées il pousse les bateaux vers les nombreux récifs affleurants. C’était passé comme ça quand par exemple en 1855 les 773 soldats français embarqués sur la frégate Sémillante moururent aux Lavezzi où les rochers forment une véritable toile d’araignée. Sur Lavezzi à rappeler leur destin il y a leur cimetière. Le malheureux événement est décrit même par Alphonse Daudet dans son livre « Lettres de mon moulin ».

A partir de 1994, après l’énième naufrage d’un ferry français qui s’était échoué dans l’archipel de La Maddalena sur les îles Barrettini, le passage dans les Bouches est interdit aux navires qui transportent des substances polluantes. Aujourd’hui les bateaux qui veulent traverser les Bouches de Bonifacio doivent atteindre le laissez-passer de la station de contrôle de Capo Pertusato ou de l’île de La Maddalena. C’est une excellente chose parce que ce bras de mer fait partie du Sanctuaire des cétacés.

Les Bouches de Bonifacio: un point très stratégique

Les Bouches de Bonifacio sont un carrefour de routes des bateaux passagers qui relient la Sardaigne avec la Corse, le reste de l’Italie et  l’Espagne. Mais pas seulement. Très souvent sur les eaux étincelantes nous pouvons remarquer les voiles des bateaux qui participent aux nombreuses régates organisées par les différents yachts club du nord Sardaigne ou de Corse. 

Les Bouches de Bonifacio sont un point très stratégique. Dans le passé c‘était un vrai couloir de passage dans la Méditerranée et aujourd’hui il est partagé entre deux Etats différents. C’est pour cette raison que l’Italie fortifia l’archipel de La Maddalena après que la  Corse en 1768 devint française. La France aussi fortifia les hautes falaises de Bonifacio et Capo Pertusato. En effet nous avons déjà nommé quelques forteresses et pendant la journée nous parlerons des autres.

La légende de Torco, le prince marin

Et maintenant la légende de Torco, le prince marin qui vivait en Sardaigne quand encore les gens habitaient les grottes. Torco était le fils du Dieu de la mer et il savait gouverner un bateau comme personne d’autre. Il patrouillait les côtes de l’île pour empêcher aux pirates et aux pillards étrangers de s’en emparer. Jusqu’à qu’il était jeune, aucun pirate n’avait jamais réussi à débarquer en Sardaigne. Mais le temps passait et arriva le moment où devant la  Punta Falcone apparu une flotte de navires corsaires. Ils arrivaient d’Afrique sous le commandement d’Atlante, le roi le plus puissant et féroce de toute la piraterie de la Méditerranée. Torco comprit que ça allait être la bataille décisive. C’était comme ça : la bataille éclata au milieu des Bouches de Bonifacio. Torco et ses sardes arrivèrent à repousser les pirates pendant toute la journée, mais le soir un grand bateau pirate aborda tout à coup le petit bateau de Torco qui se coupa en 2 et coula. Sur le fond de l’abysse, le roi de la mer avec ses mains à la forme d’un coquillage accueillit son fils et l’allongea sur un lit d’algues. Après il se pencha sur lui et lui souffla l’esprit de la mer. C’était à ce moment qu’à Torco sortirent les branchies et ses jambes se transformèrent en une longue queue pour nager plus rapidement. Torco reprit vie et se transforma en triton. Quand il réalisa de pouvoir encore combattre, il remonta en surface avec les autres tritons de la mer. Ensemble ils entourèrent les navires pirates et commencèrent à agiter les vagues avec de puissants coups de queue. En bref se déclencha une terrible tempête avec des vagues aussi grandes qu’elles  bouleversèrent et détruisirent l’entière flotte ennemie. C’était comme ça que le Prince Torco gagna même sa dernière bataille contre Atlante, mais il ne put plus jamais être un homme. Encore aujourd’hui, quand les eaux devant Punta Falcone, dans les Bouches de Bonfacio, se gonflent et grondent, la légende raconte que c’est Torco qui remonte du fond de la mer pour avertir les sardes de l’arrivée des pirates.

TICKET STANDARD
VIP TASTING

per una giornata da sogno

INSERISCI IL CODICE SCONTO
NEL TUO CARRELLO

EU45

valido solo per ticket ponte Standard

Call Now ButtonCHIAMA ORA